Location : ce qu’un propriétaire peut demander comme justificatifs…

justificatifs

Publié le : 04 octobre 20163 mins de lecture

Un propriétaire bailleur peut demander plusieurs justificatifs pour un dossier de location. Ces documents lui permettent notamment de vérifier l’identité et la solvabilité du loueur. Il est judicieux de prévoir ces justificatifs à l’avance pour de ne pas rater la signature du bail et passer à côté de la location de ses rêves.

La location de vos rêves se trouve sans doute parmi les nombreuses annonces de location île de Ré. Alors n’attendez pas trop longtemps pour réserver votre prochaine location de vacances car pour Ré, la demande est forte surtout en saison estivale. Selon la loi 70-9 du 2 janvier 1970, la location saisonnière recouvre la location d’un immeuble conclue pour une durée maximale et non renouvelable de 90 jours. La location saisonnière n’est pas soumise à la loi du 6 juillet 1989, qui régit habituellement la location et il existe une certaine liberté entre le vacancier et le loueur. Toutefois, pour anticiper tout conflit mieux vaut respecter la règle d’or suivante : privilégiez toujours l’écrit dans les relations entre les deux parties.

Lorsque vous effectuez une réservation de location, vous devez disposer de documents écrits qui vous donnent des informations essentielles sur le logement que vous allez louer notamment sur le plan des équipements qu’il contient et sa situation géographique. N’hésitez pas à demander des photos qui permettent d’avoir une vue plus précise et qui peuvent éviter les mauvaises surprises. Le propriétaire peut souhaiter prendre des précautions vis-à-vis du loueur qui représente également une garantie pour le loueur car il peut s’y référer en cas de litige. L’UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière) peut vous fournir un modèle de contrat écrit de location saisonnière. Sachez également que l’absence d’un état descriptif est passible d’une contravention selon le Code de la consommation. Un état des lieux écrit et précis permet aussi de constater les dégradations éventuelles durant le séjour et d’en faire supporter le coût par le vacancier.

Un propriétaire peut vous demander le versement d’une avance sous forme d’arrhes ou d’acompte car elles représentent pour lui une garantie de « sérieux » du vacancier et le couvrent en partie en cas de désistement du locataire. Les avances représentent généralement le quart du prix total de la location. Il est conseillé au locataire de les verser une fois le contrat de location signé et pas plus de 6 mois avant la date du séjour dans le logement.

—————————————–
Pour en savoir plus cliquez ici

Plan du site